Apple face à l’autorisation du déblocage des iPhone

Rate this post

Face à l’ère de l’autorisation du déblocage des iPhone, pour des raisons de sécurité liées à la sécurité de la nation, Apple est resté de marbre et n’a pas du tout accepté jusqu’au bout. En effet, le géant de l’iPhone semble tenir à la liberté individuelle de ses clients. Mais les réalités sont avérées non similaires aux requêtes et l’avis du constructeur ne semble pas faire le poids face aux décisions des autorités jugées beaucoup plus compétentes.

Quels évènements à l’origine de l’autorisation du déblocage des iPhones ?

application iPhone

Deux faits marquants se sont produits en l’espace de quelques années. Le premier s’est déroulé le 2 décembre 2015 et  a fait office de 14 morts avec 21 blessés. L’acte confirmé comme acte de terrorisme s’est déroulé en seulement quelques minutes vu que deux tireurs ont mitraillé les personnes présentes dans un centre d’accueil pour sans-abris. Le second relate les masques d’un accident de voiture forcé, un acte de terrorisme qui a pour principal protagoniste Abdul Razak Ali Artan. Le massacre a eu lieu le 28 novembre 2016 dans le campus de l’Université d’Ohio et le criminel a fauché plusieurs piétons au volant de sa voiture avant de se donner la mort. Durant les enquêtes policières réalisées pour l’élucidation de ces crimes, la FBI a sollicité d’explorer l’iPhone des criminels. Apple n’a pas consenti mais les autorités compétentes ayant l’appui du président de la république ont quand même procédé au déblocage del’iPhone. Ils ont utilisé des méthodes pas très communes car ils ont utilisé l’index du cadavre afin de déverrouiller son iPhone. Malheureusement pour eux, leurs tactiques n’a pas du tout marché et ils ont dû chercher d’autres solutions ailleurs. A cet effet, ils ont recourus à l’utilisation d’un logiciel de décryptage qu’ils n’ont pas voulu révéler ni au grand public ni au constructeur Apple. https://www.forbes.fr/technologie/libertes-individuelles-vs-securite-doit-on-autoriser-le-deblocage-des-iphone/

Avenir des libertés individuelles

stocker les données

De ce fait, la question de la liberté individuelle est clairement remise en question.  En effet, l’adoption ainsi que la considération et la mise en vigueur de la loi stipulant l’autorisation effective du déblocage de l’iPhone va directement à l’encontre de la politique pour la liberté individuelle car il ne faut pas oublier que plus de 80% des personnes qui possèdent un iPhone stockent leurs données personnelles dans ces derniers. On peut y trouver des photos, des vidéos, des contacts importants, des emails professionnels, et même des données relatives à la santé ou à l’éducation et à la profession d’une personne. Et si la fouille jugée comme un piratage légal est appliqué, où stockeraient-ils leurs données personnelles à l’avenir ? Pour faire face à l’application effective de cette loi, des groupes de presse ont revendiqué l’annulation de la loi mais malheureusement pour eux, leur requête a été rejetée. Et malgré le refus catégorique d’Apple à s’allier avec les autorités pour la sécurité de la nation, ce dernier ne propose pas non plus des alternatives pour ses clients mais semble même  ignorer la situation.